placeholder

5 minutes d’Histoire

Richard Fremder

Les plus récents

Bestiaire Médiéval : de Goupil à Renard - 2/7  cover placeholder
Bestiaire Médiéval : de Goupil à Renard - 2/7
3 min • 04/03/2024

Détails

Cet épisode vous est proposé gratuitement en partenariat avec ISpeakSpokeSpoken.com la plus grande communauté d'apprentissage de l'anglais en France sponsorise cet épisode.

Recevez gratuitement votre challenge PDF pour vous (re)mettre à l’anglais en 4 semaines en suivant le lien créé pour vous : www.ispeakspokespoken.com/timeline 

Le bestiaire médiéval constitue une fenêtre fascinante sur l'imaginaire et la mentalité de l'époque. Comprendre ces représentations animales va bien au-delà de l'étude de simples créatures ; cela révèle les valeurs, les croyances et les préoccupations de la société médiévale.

Le loup incarne la sauvagerie et la menace, symbolisant les dangers de la nature et parfois même les péchés humains. Le renard, rusé et fourbe, représente l'intelligence et la ruse, mais aussi la duplicité et la tromperie.

Le sanglier, symbole de courage et de force, évoque la chasse et le combat. Le dragon, quant à lui, est l'incarnation de la puissance, du mystère et du mal, souvent associé aux épreuves héroïques.

La licorne, créature mythique, symbolise la pureté et la vertu, offrant un contraste saisissant avec la réalité souvent brutale du Moyen Âge. Le lapin, humble et prolifique, est souvent associé à la fertilité et à la reproduction.

La biche et le cerf représentent la grâce et la noblesse de la nature, tandis que le lièvre incarne la rapidité et l'agilité. Chacune de ces créatures, présente dans l'art, la littérature et la pensée médiévale, offre une perspective unique sur les valeurs et les préoccupations de cette époque.

Comprendre le bestiaire médiéval nous permet de mieux appréhender le monde mental des sociétés anciennes et d'apprécier l'importance de la symbolique animale dans la construction de leur vision du monde.

Écriture : Richard Fremder

Lire la suite

Bestiaire Médiéval : le Sanglier - 1/7  cover placeholder
Bestiaire Médiéval : le Sanglier - 1/7
4 min • 03/03/2024

Détails

Cet épisode vous est proposé gratuitement en partenariat avec ISpeakSpokeSpoken.com la plus grande communauté d'apprentissage de l'anglais en France sponsorise cet épisode.

Recevez gratuitement votre challenge PDF pour vous (re)mettre à l’anglais en 4 semaines en suivant le lien créé pour vous : www.ispeakspokespoken.com/timeline 

Le bestiaire médiéval constitue une fenêtre fascinante sur l'imaginaire et la mentalité de l'époque. Comprendre ces représentations animales va bien au-delà de l'étude de simples créatures ; cela révèle les valeurs, les croyances et les préoccupations de la société médiévale.

Le loup incarne la sauvagerie et la menace, symbolisant les dangers de la nature et parfois même les péchés humains. Le renard, rusé et fourbe, représente l'intelligence et la ruse, mais aussi la duplicité et la tromperie.

Le sanglier, symbole de courage et de force, évoque la chasse et le combat. Le dragon, quant à lui, est l'incarnation de la puissance, du mystère et du mal, souvent associé aux épreuves héroïques.

La licorne, créature mythique, symbolise la pureté et la vertu, offrant un contraste saisissant avec la réalité souvent brutale du Moyen Âge. Le lapin, humble et prolifique, est souvent associé à la fertilité et à la reproduction.

La biche et le cerf représentent la grâce et la noblesse de la nature, tandis que le lièvre incarne la rapidité et l'agilité. Chacune de ces créatures, présente dans l'art, la littérature et la pensée médiévale, offre une perspective unique sur les valeurs et les préoccupations de cette époque.

Comprendre le bestiaire médiéval nous permet de mieux appréhender le monde mental des sociétés anciennes et d'apprécier l'importance de la symbolique animale dans la construction de leur vision du monde.

Écriture : Richard Fremder

Lire la suite

L'Histoire du Jazz : Free Jazz - 7/7  cover placeholder
L'Histoire du Jazz : Free Jazz - 7/7
4 min • 02/03/2024

Détails

Cet épisode vous est proposé gratuitement en partenariat avec ISpeakSpokeSpoken.com la plus grande communauté d'apprentissage de l'anglais en France sponsorise cet épisode.

Recevez gratuitement votre challenge PDF pour vous (re)mettre à l’anglais en 4 semaines en suivant le lien créé pour vous : www.ispeakspokespoken.com/timeline 

A la fois doux, sulfureux, festif et complexe, le jazz a revêtu de nombreux visages au cours de l'histoire. Né dans le berceau de la Louisiane, à la Nouvelle Orléans, il résonne aujourd’hui dans les fanfares de défilé, dans les clubs chics des plus grandes capitales. A la radio, il se mêle au rock, à la pop et à la soul. Partout où il s'invite, il fait frétiller. Au cours de cet épisode, nous vous proposons de retracer sa longue histoire.
Pour commencer, rendons-nous au Sud des Etats Unis, dans le delta du Mississippi, à New Orleans. Une ville qui a connu une histoire particulièrement tumultueuse. Fondée en 1718 et placée sous l’autorité coloniale française, elle est ensuite cédée à l’Espagne en 1723. En 1800, Napoléon reprend possession de la ville mais se résout à vendre l’état entier de la Louisiane aux Etats-Unis trois ans plus tard. A travers cette période, Nola comme on la surnomme, a connu de nombreuses vagues d’immigration. Notamment lors de la Révolution de Saint Domingue en 1791. Ainsi, la ville reflète un mélange incroyable de cultures musicales: celle des colons anglo saxons, celle des gens de couleur libres de Tahiti, et celle des afro-américains contraints à l’esclavage. Naturellement, le jazz venant de là bas est indissociable du blues, la musique spirituelle des noirs. Le blues lui puise ses racines dans les chants entonnés par les esclaves dans les champs de coton au cours du XIXe siècle. Tout a commencé à Congo Square, une grand place au cœur de la Nouvelle Orléans où se tenait le marché des esclaves. Les africains avaient pour coutume de s’assembler pour chanter

Écriture : Iona Bermon

Lire la suite

L'Histoire du Jazz : Women who sing the Blues - 6/7  cover placeholder
L'Histoire du Jazz : Women who sing the Blues - 6/7
5 min • 01/03/2024

Détails

Cet épisode vous est proposé gratuitement en partenariat avec ISpeakSpokeSpoken.com la plus grande communauté d'apprentissage de l'anglais en France sponsorise cet épisode.

Recevez gratuitement votre challenge PDF pour vous (re)mettre à l’anglais en 4 semaines en suivant le lien créé pour vous : www.ispeakspokespoken.com/timeline 

A la fois doux, sulfureux, festif et complexe, le jazz a revêtu de nombreux visages au cours de l'histoire. Né dans le berceau de la Louisiane, à la Nouvelle Orléans, il résonne aujourd’hui dans les fanfares de défilé, dans les clubs chics des plus grandes capitales. A la radio, il se mêle au rock, à la pop et à la soul. Partout où il s'invite, il fait frétiller. Au cours de cet épisode, nous vous proposons de retracer sa longue histoire.
Pour commencer, rendons-nous au Sud des Etats Unis, dans le delta du Mississippi, à New Orleans. Une ville qui a connu une histoire particulièrement tumultueuse. Fondée en 1718 et placée sous l’autorité coloniale française, elle est ensuite cédée à l’Espagne en 1723. En 1800, Napoléon reprend possession de la ville mais se résout à vendre l’état entier de la Louisiane aux Etats-Unis trois ans plus tard. A travers cette période, Nola comme on la surnomme, a connu de nombreuses vagues d’immigration. Notamment lors de la Révolution de Saint Domingue en 1791. Ainsi, la ville reflète un mélange incroyable de cultures musicales: celle des colons anglo saxons, celle des gens de couleur libres de Tahiti, et celle des afro-américains contraints à l’esclavage. Naturellement, le jazz venant de là bas est indissociable du blues, la musique spirituelle des noirs. Le blues lui puise ses racines dans les chants entonnés par les esclaves dans les champs de coton au cours du XIXe siècle. Tout a commencé à Congo Square, une grand place au cœur de la Nouvelle Orléans où se tenait le marché des esclaves. Les africains avaient pour coutume de s’assembler pour chanter

Écriture : Iona Bermon

Lire la suite

L'Histoire du Jazz : The be bop - 5/7  cover placeholder
L'Histoire du Jazz : The be bop - 5/7
4 min • 29/02/2024

Détails

Cet épisode vous est proposé gratuitement en partenariat avec ISpeakSpokeSpoken.com la plus grande communauté d'apprentissage de l'anglais en France sponsorise cet épisode.

Recevez gratuitement votre challenge PDF pour vous (re)mettre à l’anglais en 4 semaines en suivant le lien créé pour vous : www.ispeakspokespoken.com/timeline 

A la fois doux, sulfureux, festif et complexe, le jazz a revêtu de nombreux visages au cours de l'histoire. Né dans le berceau de la Louisiane, à la Nouvelle Orléans, il résonne aujourd’hui dans les fanfares de défilé, dans les clubs chics des plus grandes capitales. A la radio, il se mêle au rock, à la pop et à la soul. Partout où il s'invite, il fait frétiller. Au cours de cet épisode, nous vous proposons de retracer sa longue histoire.
Pour commencer, rendons-nous au Sud des Etats Unis, dans le delta du Mississippi, à New Orleans. Une ville qui a connu une histoire particulièrement tumultueuse. Fondée en 1718 et placée sous l’autorité coloniale française, elle est ensuite cédée à l’Espagne en 1723. En 1800, Napoléon reprend possession de la ville mais se résout à vendre l’état entier de la Louisiane aux Etats-Unis trois ans plus tard. A travers cette période, Nola comme on la surnomme, a connu de nombreuses vagues d’immigration. Notamment lors de la Révolution de Saint Domingue en 1791. Ainsi, la ville reflète un mélange incroyable de cultures musicales: celle des colons anglo saxons, celle des gens de couleur libres de Tahiti, et celle des afro-américains contraints à l’esclavage. Naturellement, le jazz venant de là bas est indissociable du blues, la musique spirituelle des noirs. Le blues lui puise ses racines dans les chants entonnés par les esclaves dans les champs de coton au cours du XIXe siècle. Tout a commencé à Congo Square, une grand place au cœur de la Nouvelle Orléans où se tenait le marché des esclaves. Les africains avaient pour coutume de s’assembler pour chanter

Écriture : Iona Bermon

Lire la suite

L'Histoire du Jazz : New York, New York - 4/7  cover placeholder
L'Histoire du Jazz : New York, New York - 4/7
4 min • 28/02/2024

Détails

Cet épisode vous est proposé gratuitement en partenariat avec ISpeakSpokeSpoken.com la plus grande communauté d'apprentissage de l'anglais en France sponsorise cet épisode.

Recevez gratuitement votre challenge PDF pour vous (re)mettre à l’anglais en 4 semaines en suivant le lien créé pour vous : www.ispeakspokespoken.com/timeline 

A la fois doux, sulfureux, festif et complexe, le jazz a revêtu de nombreux visages au cours de l'histoire. Né dans le berceau de la Louisiane, à la Nouvelle Orléans, il résonne aujourd’hui dans les fanfares de défilé, dans les clubs chics des plus grandes capitales. A la radio, il se mêle au rock, à la pop et à la soul. Partout où il s'invite, il fait frétiller. Au cours de cet épisode, nous vous proposons de retracer sa longue histoire.
Pour commencer, rendons-nous au Sud des Etats Unis, dans le delta du Mississippi, à New Orleans. Une ville qui a connu une histoire particulièrement tumultueuse. Fondée en 1718 et placée sous l’autorité coloniale française, elle est ensuite cédée à l’Espagne en 1723. En 1800, Napoléon reprend possession de la ville mais se résout à vendre l’état entier de la Louisiane aux Etats-Unis trois ans plus tard. A travers cette période, Nola comme on la surnomme, a connu de nombreuses vagues d’immigration. Notamment lors de la Révolution de Saint Domingue en 1791. Ainsi, la ville reflète un mélange incroyable de cultures musicales: celle des colons anglo saxons, celle des gens de couleur libres de Tahiti, et celle des afro-américains contraints à l’esclavage. Naturellement, le jazz venant de là bas est indissociable du blues, la musique spirituelle des noirs. Le blues lui puise ses racines dans les chants entonnés par les esclaves dans les champs de coton au cours du XIXe siècle. Tout a commencé à Congo Square, une grand place au cœur de la Nouvelle Orléans où se tenait le marché des esclaves. Les africains avaient pour coutume de s’assembler pour chanter

Écriture : Iona Bermon

Lire la suite

L'Histoire du Jazz : The One and Only Duke Ellington - 3/7  cover placeholder
L'Histoire du Jazz : The One and Only Duke Ellington - 3/7
4 min • 27/02/2024

Détails

Cet épisode vous est proposé gratuitement en partenariat avec ISpeakSpokeSpoken.com la plus grande communauté d'apprentissage de l'anglais en France sponsorise cet épisode.

Recevez gratuitement votre challenge PDF pour vous (re)mettre à l’anglais en 4 semaines en suivant le lien créé pour vous : www.ispeakspokespoken.com/timeline 

A la fois doux, sulfureux, festif et complexe, le jazz a revêtu de nombreux visages au cours de l'histoire. Né dans le berceau de la Louisiane, à la Nouvelle Orléans, il résonne aujourd’hui dans les fanfares de défilé, dans les clubs chics des plus grandes capitales. A la radio, il se mêle au rock, à la pop et à la soul. Partout où il s'invite, il fait frétiller. Au cours de cet épisode, nous vous proposons de retracer sa longue histoire.
Pour commencer, rendons-nous au Sud des Etats Unis, dans le delta du Mississippi, à New Orleans. Une ville qui a connu une histoire particulièrement tumultueuse. Fondée en 1718 et placée sous l’autorité coloniale française, elle est ensuite cédée à l’Espagne en 1723. En 1800, Napoléon reprend possession de la ville mais se résout à vendre l’état entier de la Louisiane aux Etats-Unis trois ans plus tard. A travers cette période, Nola comme on la surnomme, a connu de nombreuses vagues d’immigration. Notamment lors de la Révolution de Saint Domingue en 1791. Ainsi, la ville reflète un mélange incroyable de cultures musicales: celle des colons anglo saxons, celle des gens de couleur libres de Tahiti, et celle des afro-américains contraints à l’esclavage. Naturellement, le jazz venant de là bas est indissociable du blues, la musique spirituelle des noirs. Le blues lui puise ses racines dans les chants entonnés par les esclaves dans les champs de coton au cours du XIXe siècle. Tout a commencé à Congo Square, une grand place au cœur de la Nouvelle Orléans où se tenait le marché des esclaves. Les africains avaient pour coutume de s’assembler pour chanter

Écriture : Iona Bermon

Lire la suite

L'Histoire du Jazz : Sweet Home Chicago  - 2/7  cover placeholder
L'Histoire du Jazz : Sweet Home Chicago - 2/7
5 min • 26/02/2024

Détails

Cet épisode vous est proposé gratuitement en partenariat avec ISpeakSpokeSpoken.com la plus grande communauté d'apprentissage de l'anglais en France sponsorise cet épisode.

Recevez gratuitement votre challenge PDF pour vous (re)mettre à l’anglais en 4 semaines en suivant le lien créé pour vous : www.ispeakspokespoken.com/timeline 

A la fois doux, sulfureux, festif et complexe, le jazz a revêtu de nombreux visages au cours de l'histoire. Né dans le berceau de la Louisiane, à la Nouvelle Orléans, il résonne aujourd’hui dans les fanfares de défilé, dans les clubs chics des plus grandes capitales. A la radio, il se mêle au rock, à la pop et à la soul. Partout où il s'invite, il fait frétiller. Au cours de cet épisode, nous vous proposons de retracer sa longue histoire.
Pour commencer, rendons-nous au Sud des Etats Unis, dans le delta du Mississippi, à New Orleans. Une ville qui a connu une histoire particulièrement tumultueuse. Fondée en 1718 et placée sous l’autorité coloniale française, elle est ensuite cédée à l’Espagne en 1723. En 1800, Napoléon reprend possession de la ville mais se résout à vendre l’état entier de la Louisiane aux Etats-Unis trois ans plus tard. A travers cette période, Nola comme on la surnomme, a connu de nombreuses vagues d’immigration. Notamment lors de la Révolution de Saint Domingue en 1791. Ainsi, la ville reflète un mélange incroyable de cultures musicales: celle des colons anglo saxons, celle des gens de couleur libres de Tahiti, et celle des afro-américains contraints à l’esclavage. Naturellement, le jazz venant de là bas est indissociable du blues, la musique spirituelle des noirs. Le blues lui puise ses racines dans les chants entonnés par les esclaves dans les champs de coton au cours du XIXe siècle. Tout a commencé à Congo Square, une grand place au cœur de la Nouvelle Orléans où se tenait le marché des esclaves. Les africains avaient pour coutume de s’assembler pour chanter

Écriture : Iona Bermon

Lire la suite

L'Histoire du Jazz : Down in New Orleans  - 1/7  cover placeholder
L'Histoire du Jazz : Down in New Orleans - 1/7
4 min • 25/02/2024

Détails

Cet épisode vous est proposé gratuitement en partenariat avec ISpeakSpokeSpoken.com la plus grande communauté d'apprentissage de l'anglais en France sponsorise cet épisode.

Recevez gratuitement votre challenge PDF pour vous (re)mettre à l’anglais en 4 semaines en suivant le lien créé pour vous : www.ispeakspokespoken.com/timeline 

A la fois doux, sulfureux, festif et complexe, le jazz a revêtu de nombreux visages au cours de l'histoire. Né dans le berceau de la Louisiane, à la Nouvelle Orléans, il résonne aujourd’hui dans les fanfares de défilé, dans les clubs chics des plus grandes capitales. A la radio, il se mêle au rock, à la pop et à la soul. Partout où il s'invite, il fait frétiller. Au cours de cet épisode, nous vous proposons de retracer sa longue histoire.
Pour commencer, rendons-nous au Sud des Etats Unis, dans le delta du Mississippi, à New Orleans. Une ville qui a connu une histoire particulièrement tumultueuse. Fondée en 1718 et placée sous l’autorité coloniale française, elle est ensuite cédée à l’Espagne en 1723. En 1800, Napoléon reprend possession de la ville mais se résout à vendre l’état entier de la Louisiane aux Etats-Unis trois ans plus tard. A travers cette période, Nola comme on la surnomme, a connu de nombreuses vagues d’immigration. Notamment lors de la Révolution de Saint Domingue en 1791. Ainsi, la ville reflète un mélange incroyable de cultures musicales: celle des colons anglo saxons, celle des gens de couleur libres de Tahiti, et celle des afro-américains contraints à l’esclavage. Naturellement, le jazz venant de là bas est indissociable du blues, la musique spirituelle des noirs. Le blues lui puise ses racines dans les chants entonnés par les esclaves dans les champs de coton au cours du XIXe siècle. Tout a commencé à Congo Square, une grand place au cœur de la Nouvelle Orléans où se tenait le marché des esclaves. Les africains avaient pour coutume de s’assembler pour chanter

Écriture : Iona Bermon

Lire la suite

Le 7 dans l’Histoire : 007 - 7/7  cover placeholder
Le 7 dans l’Histoire : 007 - 7/7
5 min • 24/02/2024

Détails

Cet épisode vous est proposé gratuitement en partenariat avec ISpeakSpokeSpoken.com la plus grande communauté d'apprentissage de l'anglais en France sponsorise cet épisode.

Recevez gratuitement votre challenge PDF pour vous (re)mettre à l’anglais en 4 semaines en suivant le lien créé pour vous : www.ispeakspokespoken.com/timeline 

Nombreuses sont les occurrences du chiffre sept dans l’histoire de nos civilisations. 

Que ce soit dans nos mythes et légendes, dans les textes religieux, ou dans les récits fondateurs, le chiffre sept semble apparaître à tous les coups.

Explorons donc cette semaine quelques-unes de ces histoires… 

Écriture : Lucie Devocelle 

Lire la suite

,